Passage de la barrière hémato-encéphalique (BHE)  par liaison au récepteur

L’adressage des médicaments à travers la BHE est un enjeu majeur. Un système de passage ouvrirait la voie au développement de nouvelles thérapies pour lutter contre un large éventail de maladies du cerveau, telles que le cancer, l’épilepsie, la douleur neuropathique, les maladies dégénératives … Le transport actif de molécules dans le SNC par transcytose médiée par récepteur à travers la BHE peut être appliqué au transport des molécules de nos partenaires industriels, tels que des anticorps ou des enzymes (généralement pour traitement par enzyme de substitution), ou pour atteindre des cibles complexes  dans le SNC avec des Nanofitines®, comme la modulation d’un GPCR avec des Nanofitines®.

Ciblage intracellulaire médié par un récepteur spécifique et interaction protéine-protéine

Cette stratégie est poursuivie avec des anticorps, mais, en raison de leur taille, ils échouent souvent à pénétrer profondément dans la tumeur. Les Nanofitines® étant 20 fois plus petites, elles devraient pouvoir apporter l’agent thérapeutique plus en profondeur. Le développement de nouveaux formats de médicaments pouvant adresser les interactions protéine-protéine (PPI) intracellulaires suscite  un énorme intérêt, étant donné que cet objectif est à l’heure actuelle hors de portée de pratiquement tous les médicaments biologiques.

En raison de leur petite taille et de leur courte demi-vie plasmatique, les Nanofitines® devraient à la fois s’accumuler spécifiquement sur le site de la tumeur et rapidement être éliminées du système sanguin, réduisant ainsi la toxicité hors cible par rapport à des anticorps retenus plus longtemps dans la ciculation.

Cibler des bactéries multi-résistantes (ESKAPE) avec des peptides antimicrobiens

Bien que les peptides antimicrobiens soient des antibiotiques prometteurs avec une activité microbicide rapide, leurs applications thérapeutiques sont entravées par des limitations assez répandues telles qu’un manque de spécificité pour les bactéries par rapport aux cellules eucaryotes et à des coûts relativement élevés. Affilogic adopte un concept totalement innovant, le développement de conjugués ciblés de Nanofitines® et de peptides antimicrobiens pour augmenter la concentration locale de ces peptides antimicrobiens sur les souches résistantes afin d’obtenir une efficacité spécifique, de réduire les effets secondaires et d’administrer une dose plus faible. Ce mécanisme d’action devrait permettre d’empêcher le développement de résistances. La possibilité de synthétiser entièrement les conjugués de façon chimique, du fait d’une relativement petite taille et de l’absence de structures complexes, permettra d’assurer un coût raisonnable de ces conjugués.